Skip to main content

Languages

La généralisation des résultats de méta-analyses dans les recommandations formulées par les organisations internationales

Date and Location

Session: 

P4.006
Presenting author and contact person

Presenting author

Thomas Druetz

Contact person

Thomas Druetz
Abstract text
Background:Les méta-analyses sont généralement considérées comme des études fournissant des preuves scientifiques d’excellente qualité, et elles influencent les recommandations sanitaires des organisations internationales. Afin d’augmenter la validité interne des résultats de méta-analyses, des outils d’évaluation de biais ont été développés, notamment par Cochrane. Toutefois, les méta-analyses peuvent aussi présenter des problèmes de validité externe. Objectives:Notre objectif est de mesurer le décalage qui peut s’opérer entre la généralisabilité des résultats de méta-analyses et la portée effective de leurs conclusions à travers les recommandations internationales. Incidemment, notre mission est d’attirer l’attention sur la nécessité de développer des outils d’évaluation de la validité externe des méta-analyses. Methods:Nous avons réalisé une étude de cas autour du thème de la prise en charge de la pneumonie infantile par des agents de santé communautaires [CCMp]. Cette étude a consisté à : (i) recenser et apprécier la validité externe des méta-analyses ayant évalué les impacts de la CCMp et ; (ii) examiner la portée des recommandations internationales. Results:Trois méta-analyses ont démontré l’efficacité de la CCMp pour réduire la mortalité et la morbidité attribuables à la pneumonie. Hormis une, toutes les études incluses dans ces méta-analyses ont été conduites sur le continent asiatique. Les organisations internationales, s’appuyant sur ces preuves, recommandent désormais l’implantation de la CCMp dans les pays prioritaires du Compte à rebours pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement, dont la plupart sont situés en dehors du continent asiatique. Conclusions:Cette étude montre que la validité externe des méta-analyses peut être limitée et insuffisamment prise en compte dans l’élaboration des recommandations internationales.